3,5 milliards de Femmes

3,5 milliards de Femmes

Aujourd’hui, on va voir plein de posts qui soulignent la journée internationale de LA femme. Je suis toujours surprise d’entendre parler de “la femme”, comme si nous parlions toute d’une même voix sur des sujets parfois très importants et qui demanderaient pourtant beaucoup de nuances. 

“La femme a peur quand elle sort dans la rue”, “La femme ne peut accéder aux postes qu’elle veut”, “la femme se sent oppressée par le patriarcat”, “le maquillage est une oppression de la femme”, “la femme veut être l’égale de l’homme”. Il y aussi le plus subtile mais tout aussi désagréable “Nous, les femmes, pensons que…” 

Mais qui est donc cette femme qui semble toutes nous représenter ? Et qui est cette poignée de femmes qui agissent comme les portes paroles de 3,5 milliards d’individus ? 

Dans une société où l’info est gérée par des algorithmes, on en vient à croire que le monde n’est peuplé que de gens qui nous ressemblent et pensent comme nous. Surprise : C’est faux. 

En disant “la femme”, tu penses parler de “la majorité des femmes”, mais jamais personne ne m’a appelé sur mon cellulaire pour savoir comment je me sens quand je marche dans la rue, ni pour échanger sur les postes qui m’ont été refusé parce que j’étais une femme, toi oui ? Les sondages, cette science exacte, c'est bien connu. 

Pourrions-nous imaginer que dans la multitude de femmes que nous sommes, certaines ne se sentent pas en insécurité dans l’espace public, ont pu accéder à toutes les fonctions qu’elles ont voulu, trippent se maquiller pour elles et -oui ça va faire réagir- ne désirent pas être l’égale de l’homme ?
Nous sommes multiples, plurielles, immensément différentes, profondément complémentaires. Accepter et reconnaître les unes ne veut pas dire renier les autres. 3,5 milliards de perception, pas une plus juste que l'autre. 

Ça me rappelle une discussion fort déplaisante avec une femme se revendiquant féministe (sur les réseaux sociaux) avec qui j’avais parlé d’une de mes belles amis qui est danseuse de charme. Mon interlocutrice m’avait regardé, déconcertée, moue dégoûtée en prime, et m’avait dit qu’elle ne comprenait pas “ces femmes là” et, que “ces femmes là” n’avaient pas de respect pour elles, donnaient une image soumise de LA femme” Oh. Ha bin. 
Défendre LA femme mais alors juste celle qui te ressemble, qui ne challenge pas tes valeurs, qui va dans ton sens, qui ne te renvoie à aucune de tes insécurités ? 
3,5 milliards d’histoires, pas une plus juste que l'autre. 

Anecdote numéro 2, moi dans un groupe de discussion en ligne, débat avec un groupe de femmes, éduquées, informées, se revendiquant ouvertement féministes (sur les réseaux sociaux), qui ont copieusement insulté mon amie et moi sur le sombre sujet du maquillage. Paraît que nous et nos mascaras on avait rien compris à ce qu’était une femme libre. Ironie, j'écris ton nom. 

Autre discussion avec une autre femme, à qui je parle du port du voile. Elle, yeux froncés "bah voyons ! C'est une oppression de la femme, c'est inadmissible. Nous nous sommes battues pour que LA femme soit libre !" 
Et qui te dit qu'elle ne l'est pas, "libre" ? Parce qu'elle ne réponds pas à TA définition de la liberté ? 

Considérer qu'il n'existe qu'une manière d'être "femme", celle qui nous ressemble, que nous comprenons et que nous pensons la meilleure est profondément dangereux car au lieu de libérer la parole et de célébrer la différence, il les fait taire. 

3,5 milliards. 
3,5 milliards de définition de la “liberté”, de “l’égalité”, de l”amour”.
3,5 milliards de Femmes. 
Quelles beautés. 

Et si, on osait se supporter, se défendre, s'aider sans tout comprendre mais en s’aimant beaucoup ? On essaie, juste aujourd'hui ? 

Alors, bonne journée à TOUTES les Femmes, les sorcières, les guerrières, les anti-féministes, les grandes, les petites, les blanches, les handicapées, les poilues, les voilées, les noires, les strip-teaseuses, les voilées, les policères, les asiatiques, les tomboys, les manicurées, les manequins taille 0, les jeunes, les hétéros, les femmes nées hommes, les hommes nées femmes, les adorables, les chiantes, les pas-de-brassières, les siliconées, les timides, les grandes gueules, les drôles, les tristes, les hors normes, les mamans, les grands-mères, les militaires, les douces, les vraies, les assumées... Aux 3,5 milliards de femmes qui m'inspirent chaque seconde de ma vie !

SOIS LA FEMME QUI TU VEUX ÊTRE AUJOURD'HUI (bah, si tu veux là!) 

Amour xx

Zénith de 7h le matin

Zénith de 7h le matin

2018

2018