aylan

aylan

Et puis, après, on fait quoi ? Après la boule au fond du ventre, après les larmes qui roulent, après le goût acide dans la bouche, après le partage sur Facebook de la photo choc, après, oui après, on fait quoi ?

Bébé, je préfère partager la photo de quand le vent caressait tes joues douces de garçonnet et que tu riais fort, tsé les rires des petits garçons qui savent même pas pourquoi ils rient mais ils rient pareil.

Tu ressembles à tous les petits enfants qui ont traversés ma vie, puis mon coeur est comme une mer de tristesse ce matin.

Je pleure en dedans parce qu'un gamin mort, ça écorche le coeur si fort, mais je pleure surtout parce qu'aujourd'hui, la vérité, c'est que je vais écrire des publicités, manger mon lunch, payer mes bills puis que surement dans 1 mois, je me rappellerai même plus que tu t'appelles Aylan.

Ce sont nous les plus tragiques avec nos insurrections sur les réseaux sociaux qui servent à fuck all, nos colères éphémères, nos partages indécents de cette photo immonde. À aboyer assis le cul sur nos chaises dans nos bureaux avec la clim. Il est ici le monde tragique et malade man.
Arrête dont d'en vouloir au gouvernement, t'es responsable du monde dans lequel tu vis.

Que vas-tu faire aujourd'hui pour rendre ton monde meilleur ?

les bras potelés

les bras potelés

if you stop eating processed meat you're still gonna die

if you stop eating processed meat you're still gonna die