if you stop eating processed meat you're still gonna die

if you stop eating processed meat you're still gonna die

Y parait que la viande c’est pas bon pour nous les humains. C’est même cancérogène.
Ha bin. J’en reviens pas, tu parles d’une grosse nouvelle, on s’y attendait pas à celle-ci, right ?
M'a être obligée de jeter tous mes steaks hachés congelés....

Ça fait 1 petite semaine que je vois les internets relayer tous les articles sur le sujet. Après le choc légitime, tout le monde y va désormais de son petit mot pour surtout rester dans le statu quo et ne pas trop se remettre en question.
Le communiqué de l’OMS devient une “campagne de peur”, on parle d“orthorexie” pour désigner ceux qui souhaitent bien s’alimenter, on évoque ”les carences en protéines”, on partage avec conviction les conseils de la super nutritionniste, on fait des raccourcis “les végétariens et pire les végétaliens cachent bien souvent un problème alimentaire”, mais dans mes excuses lues pendant cette période, mes préférées restent :

1/ “les lions en mangent bin de la viande”
Es-tu en pleine crise d’hallucinations l’ami ? Es-tu sur que tu ressembles de près ou de loin à un lion ? Non. Boom.

2 / “on a toujours mangé de la viande”
C’pas faux. On a aussi toujours fait la guerre, tuer des gens et créer des inégalités. Si tu veux je peux aussi te parler de l’excision, qu’on a “toujours” pratiqué dans certaines régions du monde ou de la manière dont on a traité les personnes de couleur pendant des années… Parce que, bin, on avait toujours fait ça.

3/ “moi, je suis ok, j’achète que de la viande bio”
Dis moi dont, la peur et le stress contenu dans ta viande, y’est bio aussi ? T’iras lui dire à la vache que t’as dans ton assiette que le pistolet percuteur qui l’a assommé était bio lui aussi.

4/ “faut bien mourir de qué’que’chose”
Si tu veux on peut aller ensemble dans un service de soins palliatifs voir à quoi ça ressemble une personne qui meurt du cancer. Perso j’opte plus pour une fin de vie tranquilou sur un plage de Bali. Mais tu fais ce que tu veux hein.

5/ “on a besoin de la viande pour notre apport de protéines, sinon on est malades”
Sors moi tes études, des vraies, des approfondies, des vérifiées, des actuelles, des non-subventionnées par des lobbies qui démontrent par A+B que l'humain ne peut pas se passer de viande. Pas TVA là, pas le témoignage de la soeur de ta voisine, pas le dernier article du JdM. Emmène moi dans les hôpitaux voir des végétariens pleins de cholestérol qui sont à l’hôpital parce qu’ils ont mangé trop de brocolis, là, on jasera.

6/ “Mais là, on peut plus rien faire sans que ça cause un cancer.”
Viens me voir en privé je vais te donner une belle grosse liste de trucs le fun à faire qui donne pas le cancer. Ça commence part “vivre en conscience avec le monde qui nous entoure” et ça termine par “arrêter de dire des trucs imbéciles” en passant par “arrêter d’avoir la chienne pour tout ce qui contrarie tes habitudes”.

7/ “Je sais pas cuisiner.”
http://ohsheglows.com/ Et voilà, maintenant tu sais.

8/ "Je m'en sacre des animaux."
J'imagine que tu te sacres aussi d'avoir un cancer du cul à 50 ans.

= Ça c’était la première partie de mon post. Voici la deuxième. =

Y’a une deuxième partie, parce qu’on s’entende bien les petits guys, même si parfois je suis un peu dinde, je suis pas un animal que tu vas manger, alors moi, profondément et sincèrement, je m’en fous un peu que tu manges de la viande ou non. Ça changera pas ma vie.
(Ça changera celle de mes enfants par contre, puis des tiens aussi, parce que la viande ça fait pas juste du mal à ton corps, ça fait aussi du mal à la planète. C’est triste, mais c’est ça.)

J’ai cependant rangé mon costume de super-révolutionnaire-égocentrique-culpabilisante ya quelques années, alors tu peux ranger tes excuses quand tu parles avec moi de manger des animaux.
On sera jamais d’accord, je te dirais jamais que t’as raison, mais je te respecterai toujours, parce que tu fais sûrement du mieux que tu peux.
Oui, je le sais, ça, tu fais du mieux que tu peux. On fait tous du mieux que l’on peut.

Changer ses habitudes ça fait chier, arrêter de manger un truc que t’aime bien, ça fait chier, lire les 488 pages du rapport Campbell, ça fait chier et manger un hot-dog de tofu c’est dégueulasse. C’est vrai. Arrêter de manger de la viande, c’est contraignant et ça tente pas tout le monde.

Mais sais-tu la bonne nouvelle ? C’est qu’il y a 1000 milliards de manières de changer -un peu ou beaucoup- les choses. Y’en a pas une meilleure que l’autre. Je suis pas meilleure que toi parce que je ne mange pas d’animaux, en vrai, je suis un peu lâche parce que j’ai pris ce qui était le plus simple pour moi. Pour moi c’est plus difficile de faire un don à chaque mois à Médecins du monde, aller servir la soupe à Noël aux itinérants, c’est même parfois difficile de faire mon tri correctement ou de limiter mes déchets.

J’suis pas meilleure parce que j'ai give up le smoked meat. Tellement loin de là. Moi avec, je fais comme j’peux.
J’essaie juste de faire ma part parce que si tu fais rien, t’as pas le droit de chialer. Mettons, toi, tu fais quoi pour laisser la Terre pluss le fun pour tes kids ?

Tolérance mes beaux petits mignons, la TOLÉRANCE, on fait tous ce qu’on peut. Ça serait tout à fait formidable s'il existait une seule et unique manière de tout changer et de tout rendre beau.

La meilleure manière pour toi, n'est surement pas la meilleure pour l'autre. Penses-y dont.

aylan

aylan

le monde tel que tu l'éclaires

le monde tel que tu l'éclaires