orlando 2016

orlando 2016

Je n'ai pas partagé d'articles sur Orlando et je n'ai pas changé ma photo de profil Facebook pour le drapeau LGBT.

Je l'avais fait pour Charlie, mais j'avais déjà trouvé ça très hypocrite.

Tu sais, moi aussi je trouve ça beau, cet élan de solidarité, d’humanisme, ce vent de révolte -un peu- adolescent pour le bien, le beau, le juste, pour l’égalité, la paix et l’amour, le tout étalé à la face de ton monde virtuel.

C'est joli les articles déjà partagés 100x mais qu'on partage encore sur son mur pour montrer à quel point on est un bel humain sensible. Combien on souffre avec l'autre.
C'est cool l'empathie puis c'est bon pour ton Klout.

Mais que reste t-il de notre urgence de révolution après la fin du buzz ?
Où sera passé notre amour de l'autre dans sa différence dans 1 mois ?
Que restera t-il de notre indignation sinon le silence et l’immobilisme complice ?
Alors, quoi, après les e-larmes, le vide, rien ?
Va t-on finir par comprendre que le combat est au quotidien et que la folie des uns n’est que le reflet de notre propre lâcheté ?
Hey gang, la société, c’est nous.
On a abdiqué dans notre devoir social de s'aimer, voilà tout. On a jeté l'éponge et on se plaint que tout se brise. Mais qu'as-tu fait pour rendre le monde que tu trouves si injuste plus beau ?

Je ne changerai pas ma photo de profil.
À place, je vais tenter d'aimer les autres dans leur différence. Chaque jour. Pas quand il y a une tuerie. Te dire à toi que je t'aime parce que tu es différent.
S'aimer sans filtre instagram, for real, te dire à toi et aussi à toi, que je suis là.

beau

beau

aéroport

aéroport